Canne de combate et Bâton fédéral

 

La canne d'arme et la bâton
LUn bref historique, l'arme, description rapide des attaques autorisées, la tenue, les grades, les combats et les techniques dérivées.

Bref historique
L'emploi de la canne de combat, originellement utilisée dans les salles d'armes, a été codifiée par les maîtres de savate et de sabre afin que la canne fût enseignée comme arme de défense. L'utilisation de la canne comme objet de défense est attestée dès le 18 ème. Au 19 ème siècle, la canne était devenue un objet de la vie courante et un accessoire incontournable de la garde-robe masculine, qui pouvait offrir un avantage notable en cas de combat.


Plusieurs traités sont alors publiés, dont celui de Leboucher (1843), d'un élève de Michel (vers 1848), de Larribeau (1853) puis de Charlemont (1899). En parallèle, l'armée française introduit l'enseignement collectif du bâton et de la canne et publie un nombre important de manuels consacrés à leur usage, souvent associé à la boxe française. Les sociétés de gymnastique qui se développent dans la deuxième moitié du 19 ème siècle offrent à leurs membres une pratique gymnique de canne de combat et de bâton. C'est la grande époque pour la canne de combat française ; des assauts de canne en public sont donnés dont plusieurs confrontations de Pierre Vigny et Charlemont fils. La canne est même au programme des Jeux olympique de Paris de 1924 dans la catégorie des sports nationaux.


Aujourd'hui encore, la loi française considère la canne plombée, c'est-à-dire lestée au bout, comme une arme par destination. Les techniques martiales de canne qui n'ont pas disparu en France, sont principalement utilisées dans les systèmes policiers de cannes télescopiques, matraque et tonfas. La canne sportive (canne de compétition, canne d'arme) est réapparue dans les années 1970 sous l'impulsion de Maurice Sarry qui a créé la CNCB (comité national de canne de combat). Aujourd'hui le CNCCB (Comité National de Canne de Combat et Bâton) regroupe en son sein la pratique de la canne de combat, du bâton fédéral et de la canne de défense.

L'arme
Telle qu'elle a été codifiée dans les années 70 pour être pratiquée en compétition sportive, la canne de combat est légère, en châtaignier et de forme légèrement tronconique. Elle a une longueur de 95cm pour un poids de 120g environ :
- la manchette : environ 15 cm du côté du diamètre le plus gros
- la surface de parade
- la surface autorisée de touche : le quart supérieur de la canne


Description rapide des attaques autorisées
Il existe 6 attaques codifiées, dans la canne fédérale moderne (mémento caahier 10 CNCCB - Fédération française de savate, boxe française et disciplines associées) :
- 2 coups latéraux : latéral extérieur et latéral croisé, chacun pouvant être porté à 3 niveaux :
- Figure (en ligne haute),
- Flanc (en ligne moyenne, entre la ceinture et les tétons pour les hommes).
- Jambe (en ligne basse, entre la cheville et le genou).
- 2 coups verticaux en têtes: le croisé tête et le brisé,
- 2 coups verticaux en jambes: le croisé bas et l'enlevé.

Les parade asssociées sont :
- Pararde latéral
- Parade croisée
- Parade tête
- Parade croisée en tête
- Parade basse
- Parade croisée bassse

La pratique ancienne, telle que développée dans les traités de canne du 19 ème et du 20 ème, montre d'autres typologies de coups. Ainsi, les coups pouvaient se délivrer selon des modalités différentes de la pratique actuelle : trajectoires parfois obliques, frappes avec toutes les parties de l'arme (coups d'estoc, coups avec le talon de l'arme, utilisation du fut comme moyen de frappe) ou touche de cibles maintenant interdites dans la pratique sportive (les membres supérieurs notamment et les "zones sensibles" du corps).
La richesse de ce sport ne vient pas de la diversité des coups, mais des multiples façons de les réaliser. Décalages, esquives, sauts, voltes (mouvements tournants), feintes, font parties intégrantes des assauts de canne. La liberté de mouvement autorisée permet à chaque canniste d'acquérir son propre style.

Pour connaître tous les détails de la technique cannistiquen visitez le site Savate-canne.com, rubrique 'Canne technique'' http://savate-canne.com/cannetechnique.html. Vous y retrouverez des descriptifs détaillées ainsi que des exercices à pratiquer.


La tenue
La tenue de loisir: chaussures de sport et survêtements
La tenue allégée: casque d'escrime matelassé, une paire de gants matelassée et une paires de protège tibia.

La tenue de compétition : en plus de la tenue allégée, une veste et un pantalon tous deux matelassés ainsi qu'une coquille pour les hommes.


Les grades
- Pommeau bleu (débutant),
- Pommeau vert ,
- Pommeau rouge (confirmé : permet d'être initiateur),
- Pommeau blanc,
- Pommeau jaune (maître : permet d'être moniteur).


Les combats
Les combats se déroulent dans un cercle (9m de diamètre); la canne se tient à une main mais on peut changer de main pendant le combat. On commence l'assaut en position de garde. On frappe latéralement ou de haut en bas, les coups d'estoc étant proscrits ainsi que les attaques visant le dos et l'arrière de la tête. Les zones autorisées sont les mollets, le buste et la tête.
Pour compter, les coups doivent être armés, c'est-à-dire que la main tenant la canne doit passer derrière la ligne des épaules pour assurer des coups amples. La touche doit être effectuée avec l'extrémité de la canne, le bras en extension, avec dans l'idéal un alignement de l'épaule, de la main et de l'extrémité de la canne. Si cette dernière règle n'est pas respectée, le coup est dit sabré. Les frappes en ligne basse doivent être accompagnées d'un mouvement de fente. Il n'y a pas d'arrêt de l'assaut par l'arbitre à chaque touche. Le vainqueur est désigné aux points, la légèreté de la canne, les protections et le contrôle requis rendent le k o impossible.

Vidéos Championnats

Des championnats de France, des Championnats du monde, des tournois et des galas sont organisés régulièrement par le CNCCB. Vous pouvez retrouvez tous les détails sur http://www.cnccb.net/ .


Les techniques dérivées
La double canne où l'on utilise deux cannes en même temps;
Le panache (ou canne chausson), où l'on rajoute les coups de pied de la savate mais aussi des techniques de self défense;
Les techniques de bâton français ou bâton fédéral qui tire la plupart de ses attaques de la canne de combat.
La canne de défense qui associe à la canne des techniques d’auto défense.



Championnats de l'Est 2012

Actualités canne et bâton

 
Chargement en cours
 
 
 
 
 
 
ce site a été créé sur www.quomodo.com